Aller au contenu principal

SOLUTIONS SOLU-TIONS

Réinventons la relation

Des solutions concrètes pour votre transformation digitale
Communication - Marketing - Organisation - Formation

UNE RELATION AUGMENTÉE

Aujourd’hui, la digitalisation des communications est incontournable.

Le numérique modifie l'écosystème qui nous entoure, et votre organisation a besoin d’évoluer à son tour. Solve vous accompagne dans cette transformation.

Stratégie, veille, production : Solve vous apporte les solutions concrètes pour réussir la transformation digitale de vos communications.

Solve : réinventons nos relations.

DES SOLUTIONS CONCRÈTES

Quels sont aujourd’hui vos objectifs stratégiques ?
Quels types de communications et de relations voulez-vous optimiser ?

Nous vous proposons un premier diagnostic simple pour identifier votre besoin et vous guider dans notre offre de conseil ou de formation.

NOTRE MÉTHODE

Solve apporte à vos problématiques de communications une approche globale.
Outils, organisation et compétences : nous analysons ensemble les leviers de votre transformation.
Pour vous proposer des solutions spécifiques et adaptées : conseil, formation ou production.
  1. ANALYSE DU BESOIN
  2. DIAGNOSTIC
  3. CO-CONSTRUCTION DE LA STATÉGIE
  4. PLAN D’ACTION :
    • organisation et outils
    • formation des équipes
  5. ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN OEUVRE
  6. ANALYSES - AMÉLIORATION - VALIDATION

NOTRE MÉTHODE

Votre accompagnement - transformation en 6 étapes
Solve s’engage dans votre transformation digitale au quotidien.
Ensemble nous sommes là pour co-construire, atteindre et sécuriser votre autonomie digitale.
Chaque jour votre réussite permet la nôtre.

RÉALISATIONS RÉALI-SA-TIONS

AGRICULTURE
ENVIRONNEMENT
MÉDIAS
NUMÉRIQUE
SERVICE
START UP
INDUSTRIE
FORMATION
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
COMMERCE
SANTÉ
ESS

PME, start-up ou grand groupe régional : votre projet de transformation digitale est unique
Et c’est cela qui nous passionne.

Votre identité, votre histoire, vos problématiques, votre humanité forment l’équation pour laquelle nous allons élaborer des solutions claires, fonctionnelles, et performantes.

EXEMPLE DE SOLUTIONS

QUI SOLVE NOUS

Non. La transformation digitale n’est pas un purgatoire.
La technologie numérique a déjà révolutionné nos vies.
Notre attitude est pour le moins paradoxale vis à vis de cette révolution quotidienne.
Nous allons trop vite, mais nous gagnons beaucoup de temps.
Nous sommes écrasés d’information, mais nous sommes curieux, captivés, passionnés.
Nous raillons l’addiction au réseau social et nous opérons des actions collectives puissantes.
Nous vitupérons contre les notifications et nous produisons, révélons, diffusons chacun nos créations.
Nos vies sont passionnantes et passionnées par le digital.
Nos entreprises regardent nos vies avec envie.

Se transformer.
Une injonction, une urgence, une priorité.

Des questions, des budgets, des dangers, des inconnus.

Solve, c’est cela. C’est vous, et nous.
L’histoire d’une rencontre, l’histoire d’une relation, l’histoire d’une passion pour les solutions et la transmission.

Solve est née de la volonté de remplir cette mission :
vous permettre de transmettre. A l’ère numérique.

Solve, c’est une équipe rassemblée autour de Cécile Varin, la fondatrice . Nous sommes experts des médias, de l’organisation, du marketing, de la relation commerciale.

Nous avons découvert il y a trois décennies la magie packman. Puis il y a eu tous les autres : Salesforce, Blackberry, Google, Twitter, Trello, Slack, la 4K, la VR, les datas, Usbek, Rica, les Bots et l’IA.
Des drôles de mots, d’univers qui nous passionnent. Mais que nous avons choisi de conjuguer avec notre vision forte et nos valeurs structurantes pour en faire des métiers : éthiques, transparents, et responsables.
Solve aime l’humain, la planète et les pixels.
Sans oublier la bière bio, les sushis et les tomates farcies.
Car c’est bien aussi.
Bienvenue, vous êtes ici.

Retrouvez-nous sur

#SOLVE

LE BLOG DU DIGITAL ET
DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE

Linkedin : les dessous de l’incontournable réseau racontés par les recruteurs

26/06/2020
55%. Plus d’un travailleur français sur deux réfléchit aujourd’hui à l’utilité de son job et au sens de celui-ci. Voici l’un des effets surprenants et massif du covid 19. Nous sommes même 1 sur 4 à être prêts à changer, et à vouloir agir dès maintenant (source : enquête yougov). Or, pour agir, il faut des outils. LinkedIn est devenu depuis 5 ans le premier réseau social professionnel. Et plus qu’un réseau social, il est la vitrine de notre vie professionnelle : on y montre nos compétences, nos projets, notre style... Une exposition bien réelle car les recruteurs en font aujourd’hui leur premier outil de référence. Se placer du côté des recruteurs, c’est ce que nous avons voulu faire pour vous aider à mieux saisir l’intérêt de soigner vraiment votre présence sur ce réseau. Petite immersion coté dirigeants avec Vincent Penalba, consultant digital, il vient de terminer une mission au sein d’une agence digitale spécialisée dans la délégation de compétences. 

 

Pouvez-vous tout d’abord nous décrire un typique parcours de recruteur qui cherche à recruter via LinkedIn ? 

Tout d’abord, nous identifions les besoins du client. C’est une étape capitale car c’est à ce moment là que nous allons savoir quel type de profil nous devrons trouver. Par exemple, un profil qui maîtrise des outils spécifiques dans un domaine en particulier (CRM, gestion de projet, social media...), qui a déjà travaillé au sein d’un environnement technique ou marketing, et qui soit bilingue. 

Avec tous ces éléments de recherche, il faut ensuite décider de « comment s’y prend-on pour chercher ce candidat ? ». Nous avons en effet plusieurs possibilités, allant de l’annonce à l’approche directe (envoi de messages ou contact via des CVthèques) ! Nous choisissons du coup la plus adaptée, ou faisons un mix des deux. 

Une fois fixés sur notre stratégie, nous commençons nos recherches. Sur notre portail LinkedIn Recruiters (payant), nous avons la possibilité de paramétrer certains critères et de rentrer des mots clés. Ainsi nous remplissons plusieurs éléments dans les filtres: l’expérience du candidat, les outils maîtrisés, l’intitulé du poste, des mots clés importants ... Le tout en cohérence avec les besoins du client, bien évidemment. 

De cette recherche ressort alors une liste de candidats potentiels et nous approfondissons en visitant leurs profils, en lisant leur parcours et le détail de leurs expériences. On peut notamment jeter un coup d’oeil à leur présence sur internet : site web ou aux réseaux sociaux professionnels pour voir s’ils y sont actifs, ce qu’ils partagent ! Si nous ne trouvons pas de profils adéquats, nous ajustons les différents éléments : synonymes, booléens, canaux de recherche... 

Si le profil d’un des candidats correspond à ce que nous recherchons, nous pouvons contacter le candidat par message sur LinkedIn afin de programmer un premier appel. On lui pose alors quelques questions, notamment pour vérifier que son profil corresponde bien aux besoins de notre client, ses disponibilités, ainsi que sa fourchette de salaire. 

Si le profil semble matcher avec le besoin du client, nous organisons une rencontre avec ce candidat afin de rentrer un peu plus dans les détails de son parcours, mais également pour voir son comportement en direct (s’il est en confiance, empathique, motivé, ou si son regard est fuyant...). Les soft skills comptent autant que les hard skills !

Si l’entretien est réussi, nous faisons remonter son profil dans le processus de recrutement. Dans le cas contraire, nous informons le candidat que son profil ne correspond pas totalement au besoin du client et nous restons en contact pour d’autres éventuelles missions. Il est capital de toujours tenir au courant les candidats et de maintenir un lien avec eux. 

Que regardez-vous en priorité lorsque vous faites votre prospection de candidats ? 

Ce que je regarde en tout premier : sa petite description juste en dessous de la photo de profil. Lorsque nous faisons nos recherches via l’interface recruteur, les mots clés qui sont dans cette description ressortent aussi. Cela peut nous permettre d’identifier si un profil est disponible rapidement par exemple, ou de mettre en avant son expertise. 

Ensuite, je regarde les dernières expériences, le but étant de voir si elles correspondent aux besoins des clients. Les descriptions doivent être précises et comporter le détail de ces expériences, la durée du poste, ce qu’ils y ont concrètement fait, les outils utilisés, en donnant quelques éléments de contexte. Nous utilisons LinkedIn Recruiters, et cet outil nous propose des filtres très précis et une recherche par mots clés. Plus un candidat aura un profil étayé et complet, plus il aura de chances de ressortir dans les recherches des recruteurs ! 

En ce qui concerne la photo de profil, les expériences restent au coeur de la recherche, mais une photo peu professionnelle ou avec un filtre Snapchat ou Instagram par exemple, peut largement desservir un profil. 

Un point important pour les candidats, c’est de régulièrement mettre à jour leur profil Linkedin et leurs expériences. Même si ce n’est que la mise à jour d’une photo, une mise à jour de la petite description ou d’une mise à jour d’expérience, c’est de cette manière qu’ils remontent dans nos recherches. Un profil complet et renouvelé régulièrement apparaît dans les premiers profils de la recherche. 

Au-delà d’un profil bien renseigné, proposer du contenu vous semble t-il important afin d’avoir un profil LinkedIn considéré comme intéressant ? 

Dans l’interface recruteur, le contenu n’est pas quelque chose que l’on peut voir directement lors de notre première recherche. Tout ce qui nous est permis de juger au premier abord, c’est un profil qui se doit d’être récemment mis à jour. Mais il m’est déjà arrivé d’avoir des potentiels candidats qui m’ajoutent d’eux-mêmes sur mon propre LinkedIn. C’est à ce moment là que je peux voir ce qu’ils proposent, partagent et commentent ! C’est un gros plus, tout simplement parce que ça montre qu’ils sont actifs, passionnés et à fond dans ce qu’ils font. 

Quels faux pas vous pousseraient à ne pas sélectionner un profil LinkedIn ? 

1 - Avoir un profil qui n’est pas à jour et pas complété 

2 - Des descriptions remplies de fautes d’orthographe 

3 - Une photo avec un filtre “oreilles de lapin” ou “moustaches de chat” (oui oui, il y en a !) 

4 - Un profil qui utilise LinkedIn comme Facebook en publiant et commentant tout et n’importe quoi 

Finalement, avez-vous des petits conseils à nous donner pour une photo qui fasse bien « LinkedIn » ? 

Alors pour la photo... pour le cadre déjà il faut éviter le gros plan ! L’idéal serait de pouvoir voir les épaules et le haut des bras. On évite le zoom sur la tête et les filtres Snapchat / Instagram s’il vous plaît. Il faut aussi avoir l’air soi-même tout en évitant un air très fermé et une expression crispée. Pour la tenue, elle doit juste rester sobre (on met le maillot de bain de côté et oui il y en a qui le font) !

 

Interview réalisée par Louise Moneyron , consultante en marketing digitale chez SOLVE. 

Dé-programmez ! [Le conseil marketing digital de la semaine]

19/03/2020
To-do list et priorités à reposer

 OK… Notre logiciel interne de dirigeant est un peu désorienté. Pas de bug mais une mise à jour pas évidente, il nous faut en effet reconsidérer nos priorités... Une fois les urgences traitées, comment choisir d’occuper ce temps précieux et très particulier qui se présente à nous. Comment optimiser ces heures, ces semaines de confinement en cours ? 

 

 

Agir ! C’est le moment de faire ce que nous avions identifié sur notre livre de bord comme des tâches importantes mais non urgentes. Parmi ces tâches, laquelle avez-vous remis à plus tard tout en sachant qu’il fallait vous y mettre ?  

Mieux identifier mes cibles de marché, mettre en place des actions pour améliorer la fidélisation de mes clients 

Au début de votre activité, vous aviez tablé sur une cible évidente : tout le monde. Puis vous avez affiné la deuxième année sur des clients qui vous semblaient cette fois bien définis. Vous aviez identifié, une zone géographique, assez large, une famille de client “B to C” plutôt que Bto B, voire même un secteur privilégié : avec ou sans l’aéronautique. Aujourd’hui vous pourriez prendre ce temps d’identifier vraiment votre coeur de cible : ces clients qui sont vos meilleurs clients et auxquels vous pourriez vous adresser de manière vraiment personnalisée. Vous gagneriez beaucoup en ne vous adressant plus aux autres : ceux que vous m'intéressez pas vraiment ( combien d'énergie dépensée dans des relations qui n’aboutissent jamais vraiment ? ). Et vous pourriez apporter des informations et des offres beaucoup plus pertinentes à ceux qui en ont vraiment besoin. Résultat : du temps et de l’argent économisé.

 

Fixer des objectifs mesurables (et accessibles) à mon activité pour l’année 2020 et 2021 

J’ai travaillé sur ce point la semaine dernière avec une équipe de direction adorable, une dream team associant leadership, compétences, et investissement.  En huit ans ces trois femmes de choc ont conduit une stratégie de développement nationale aussi ambitieuse que prometteuse. Mais après avoir réussi à faire de leur marque LA référence dans un secteur très pointu des services sociaux, et à imposer cette marque sur le marché de trois grandes régions françaises, les objectifs de résultats n’ont pas été retravaillés. Avant de déployer une stratégie de communication sur les réseaux sociaux, il a été déterminant de fixer des objectifs précis et accessibles pour cet exercice et le prochain.   Et vous , quel est votre objectif pour le prochain exercice ? Vous avez besoin de nouveaux clients ou bien vous visez 175 K€ de chiffre d’affaire ?  

Essayer Instagram pour… developper ma notoriété, ou recruter 

“Instagram pour les pros”.. Vous avez déjà vu ce titre d’article ou de post se balader sous vos yeux .. Vous avez pensé aller y jeter un oeil mais votre oeil est parti ailleurs .. “Priorités” disions nous... En ce moment de “temps de réflexion disponible”, prenez le temps de vous intéresser à ce réseau social aujourd’hui très porteur. En fonction de votre activité, de vos cibles et du message que vous avez à leur transmettre, posez vous cette question simple : et si c'était sur ce réseau que ça se passait ? Aujourd’hui votre marque employeur peut être valorisée auprès de jeunes recrues grâce à des stories bien pensées. Vos événements peuvent être mieux partagés et viralisés si votre stand est insta-compatible.. Instagrammable disons ;) 

Me former à… l'inbound marketing parce que c’est un vrai levier de prospection et de développement de mon chiffre d’affaire  

Voilà des années qu’on nous cerne avec ce terme barbare. Mais que vous pensiez “inbound” ou “content”, ou contenus et article, ce qui est sûr c’est que pour être visible, pour développer la notoriété de votre marque, voiiiire pour faciliter le travail de vos commerciaux, vous avez besoin aujourd’hui d’être bien “référencé”. Bien référencé par  Google, par les autres moteurs de recherche et sur les réseaux sociaux. Pour cela il vous faut du bon contenu. “C’est sûr” je disais. La preuve : même vos concurrents et vos partenaires le font !  La question c’est : “comment bien le faire, sans y perdre trop de temps, d'argent et en pouvant suivre ses résultats ?” La réponse tient en 4 temps : faire un diagnostic, travailler une stratégie sur-mesure, mettre en place un plan d’action adapté à ses moyens. Puis optimiser. 

C’est simple, mais on peut vous y aider pour que cela le soit encore un peu plus. 

 


 

Vous avez besoin d’aller un peu plus loin sur l’un de ces points ? 

Nous vous proposons des webinars gratuits  pour vous y aider. 

Vous êtes dirigeant, manager, DRH, inscrivez vous à l’un des ces ateliers thématiques. 

Nous partagerons nos expériences, nos problématiques et nos solutions avec efficacité et bienveillance. 

Attention les places sont limitées aux 12 premiers inscrits pour chaque atelier.  

 

  • Mercredi 25 MARS de 9h15 à 10h30 : Et si mon ciblage était à refaire ? 

Avec 

Louise Moneyron, consultante en marketing digital.

Cécile Varin , CEO de Solve 

Inscription

 

  • Vendredi 27 MARS de 10h à 11h15 : Clarifier ses objectifs pour communiquer plus efficacement

Avec :

Cécile Varin , CEO de Solve 

Inscription

 

  • Jeudi 2 AVRIL  de 10h à 11h15 Instagram : quel potentiel pour mon entreprise

Avec : 

Louise Moneyron, consultante en marketing digital.

Cécile Varin , CEO de Solve 

Inscription

 

  • Jeudi 9 AVRIL  de 9h30 à 10h45 : Comment se lancer dans l'inbound marketing et attirer par du contenu de qualité ?

Avec 

Louise Moneyron, consultante en marketing digital.

Cécile Varin , CEO Solve 

Inscription

 Et si vous souhaitez que nous vous accompagnions pour organiser  des webinaires ou classes virtuelles pour vos salariés, vos clients,  vos stagiaires ou vos étudiants, contactez-nous, nous sommes à l’écoute et réactifs.

PASS OCCITANIE : une aide pour financer la transformation numérique des entreprises

05/03/2019
PASS OCCITANIE : une aide pour financer la transformation numérique des entreprises

Comment financer sa transformation numérique ? Qu’il s’agisse de créer un nouveau site internet , de financer un cabinet de conseil pour mettre en place une stratégie de communication digitale ou de former ses équipes au community management ou au marketing digital, la question des budgets à mobiliser constitue un point de blocage fréquent pour les entreprises petites et moyennes.
Il existe pourtant aujourd’hui des solutions pour financer sa transformation. Focus sur l’un des plus importants, le pass occitanie.
De quoi s’agit-il ? Qui peut vraiment en bénéficier ? Comment faire pour en bénéficier ? Réponses de Cécile Varin.

Le pass Occitanie c’est quoi ?

Le pass Occitanie est un dispositif de la région, voté en Juillet 2017. Il vise à apporter un soutien financier aux entreprises qui ont besoin de se développer.

Ce soutien s’applique notamment à tous les projet de transformation numérique.
Et ce, alors qu’ils rentrent dans une enveloppe limite de 40 000 euros.

Qui peut en bénéficier ?

C’est simple, la première règle c’est celle du territoire : les entreprises doivent avoir leur siège social sur le territoire de la région Occitanie .

La seconde règle concerne la taille de l’entreprise : seules les petites et moyennes entreprises peuvent bénéficier du pass occitanie. C’est à dire, pour être précis, qu’il faut compter entre un et 49 salariés et afficher un chiffre d’affaire inférieur à 10 Millions d'euros annuel pour prétendre au pass.

A noter, parce qu’ils bénéficient d’autres dispositifs de soutien de la région, certains secteurs sont exclus de ce dispositif :

  • les services financiers, les professions libérales, les banques et les assurances
  • les sociétés de commerce et de négoce, à l’exception des commerces de proximité ( hors métropoles de Toulouse et Montpellier)
  • les exploitations agricoles et les entreprises du secteur agroalimentaire
  • le secteur du tourisme et la filière numérique

Quel est le montant des aides ?

Le Pass Occitanie couvre 50% des coûts engagés pour la transformation numérique de l’entreprise et jusqu’à 70% pour une dépense liée à un projet d’innovation.

Les subventions sont plafonnée à 20 000 eurosmaximum, pour un projet global de 40 000 euros.

Quel type de projet sont concernés ?

Les projets dont nous parlons aujourd’hui sont donc des projets de transformation numérique de l’entreprise. Dans le détail, peuvent être éligibles :

  • L’accompagnement au développement du numérique en interne : par exemple une mission de conseil pour la mise en place d’outils collaboratifs au sein de votre équipe.

Il en existe beaucoup, nous pouvons vous aiguiller pour choisir celui qui correspond à votre organisation.

  • Deuxième type de projet : le développement d’outils numériques dit “d’accès aux marchés”. En clair il s’agit de l’accompagnement au développement du e-commerce : création d’un site Internet marchand, stratégie de communication digitale, solutions de contenus, etc.
  • Enfin les investissements matériels liés à ce projet sont éligibles, mais attention : hors renouvellement de matériel .

Comment faire pour en bénéficier ?

C’est simple, il s’agit d’un dispositif de la région Occitanie qui a donc mis en place un guichet numérique de dépôt de projet.Pour bénéficier du Pass Occitanie vous pouvez directement effectuer votre demande en ligne.

La région peut vous aider si vous en avez la nécessité, à remplir ce dossier.

Solve vous accompagne en amont pour toute question concernant l’accompagnement lui-même. Nous vous aidons à mieux définir votre besoin grâce à un pré-diagnostic gratuit.

Retrouvez tous nos contacts et les liens utiles sur notre blog, ainsi que sur notre page Facebook et notre compte LinkedIn.

Vous pouvez aussi nous poser une question par mail !

A bientôt sur #Solve !

QUEL SONT VOS OBJECTIFS DE COMMUNICATION ?
QUEL OUTIL UTILISEZ-VOUS ACTUELLEMENT ?
QUELLES SONT VOS TYPES DE CIBLE ?
Combien avez vous d’abonnés sur votre premier réseau social ?
Quels sont vos résultats mesurés ?